Limeil-Brévannes : l’obstination de Mme Lecoufle amène les enfants à se casser le nez devant la porte de l’école de la République…

Publié le par Collectif Front de gauche

Face à l’obstination et l’irresponsabilité de la Maire à ne pas mettre en place les résultats de la concertation menée avec la communauté éducative durant toute l’année 2013, la direction académique a fini par imposer les rythmes scolaires de la réforme Peillon-Hamon.

Il s’agit pour nos enfants de se rendre à l’école du lundi au vendredi de 9h à 12 h et de 14h à 16h15 et le mercredi de 9h à 12h. De ce fait, le bras de fer engagé par la municipalité actuelle est contre-productif et met les parents dans l’incompréhension et la colère la plus totale.

Dans sa lettre ouverte à la population, Mme Lecoufle souhaite de bonnes vacances aux parents et persévère à ne pas proposer de solution sur le périscolaire. Pire, elle continue à faire croire qu’elle imposera la fermeture des écoles à son bon vouloir alors qu’elle sait pertinemment qu’elle n’y pourra rien. Après les avoir mis en confiance, les voilà au pied du mur.

Le Front de gauche, dont l’élu, Monsieur Christophe Pin, rappelle à Mme la Maire que nous ne sommes en aucun cas associés à sa démarche ; que si nous sommes opposés à la réforme telle qu’elle se dessine et que nous continuerons à nous exprimer sur le sujet, nous restons très préoccupés par la situation kafkaienne dans laquelle la municipalité de droite place les Brévannais.

Comme première magistrate, Mme Lecoufle doit revenir à plus de raisons ; elle a le devoir de préparer une rentrée sereine pour les enfants.

Attaché au processus démocratique qui doit présider à toute décision collective, le Front de gauche soutient les associations de parents d’élèves, les enseignants, les agents territoriaux et leurs organisations syndicales respectives, ainsi que les animateurs car ils sont au plus près de la vie scolaire de nos enfants. Nous restons vigilants et attentifs à l’évolution de la situation puisque le prochain conseil municipal aura lieu le 17 juillet prochain.

Nous appelons dès la rentrée à la mobilisation de toutes celles et ceux qui sont attachés aux valeurs de l’école publique, laïque, accessible à tous.

Commenter cet article