conseil municipal du 30/04/2014 vote du budget primitif

Publié le par Collectif Front de gauche

Madame le Maire, chers (e) collègues,

Je relève page 27 dans la rubrique « emprunts et assimilés ». Nous passons de 2,7 millions à 8 millions environ.

Je remarque également page 23 chapitre 2111 sur les terrains nus que l’on passe de 346 000 euros à 2,6 millions et chapitre 2115, terrains bâtis que l’on passe de 255 600 à 1,4 million d’euros.

Ces écarts traduisent-ils une volonté de votre part d’acheter un maximum de terrains ?

(dans la suite logique de l’adoption lors du premier conseil municipal de la délibération portant sur le droit de préemption renforcé) et qui consisterait à revendre ces terrains à des spéculateurs immobiliers ?

Vous conviendrez avec moi Madame le Maire que ceci viendrait en pleine contradiction de votre campagne sur le stop au béton.

Par ailleurs, il y a juste une chose que je voudrais comprendre toujours concernant les emprunts en cours.

D’après moi, il manque certains documents comme l’annexe A2-3 et l’annexe A2-4.

La première appelée « répartition des emprunts par structure de taux » pour nous renseigner sur la durée des contrats, les organismes prêteurs et le capital nominal. La seconde sur la « répartition de la nature de la dette » qui pourrait nous indiquer le capital restant dû.

En effet, j’ai relevé à partir du document A2-2 qu’il reste un capital d’1,6 millions € après 19 ans de remboursement allant à des taux de 7 à 8 %.

Il me semble bien qu’il s’agit du reliquat restant dû sur la dette BESSIERE et qu’il impacte encore lourdement les finances de la ville.

Pourtant vous m’avez indiqué lors de notre entretien il y a 2 semaines que cette dette n’existait plus.

Je suis preneur d’une explication plus détaillée comme vous me l’avez proposé.

Il faut en tout cas que les Brévannais sachent ce qu’il en est.

Pouvez-vous nous en dire plus ?

Je vous remercie de votre attention.

conseil municipal du 30/04/2014 vote du budget primitif

on lâche rien manif du mois de mai

Commenter cet article