Maison de santé ou centre de santé ? Notre choix est clair... Service public !

Publié le par Collectif Front de gauche

Les autres candidats à la mairie de Limeil-Brévannes parlent de maison de santé... nous nous disons CENTRE DE SANTE

POURQUOI ?

parce qu'en France, une personne sur 4 dit renoncer aux soins pour raisons financières, parce que la précarité ne cesse d'augmenter avec la crise libérale et l'austérité. C'est bien cette dernière qui nuit gravement à la santé !

D'une part la crise libérale a des effets directs sur la santé de la population en augmentant les besoins de soins de santé et de protection sociale, de l'autre, les politiques d'austérité mises en place par le gouvernement pour y répondre, dégradent le système de soins et de protection sociale avec comme conséquence l'approfondissement de la crise sanitaire et sociale.

Voilà le cercle vicieux dans lequel les populations, les Brévannais notamment, sont enfermés.

Face à cela, nous, au Front de gauche, nous revendiquons un égal accès aux soins partout, pour tous, sans restriction d'aucune sorte.

Parce que la santé est un bien commun, il faut promouvoir et restaurer un financement public et collectif comme l'ont été les principaux systèmes de protection sociale au lendemain de la guerre avec le Conseil national de la Résistance.

Il est indispensable d'investir massivement dans la santé publique, la recherche, la prévention et la promotion de la santé et des soins primaires.

Dans les campagnes comme dans les villes, les déserts médicaux se multiplient et la pénurie de l’offre médicale se fait plus forte pour nos concitoyens qui peinent à accéder aux soins les plus élémentaires. Limeil-Brévannes elle-même est confrontée à une désertification médicale alors qu'elle possède un hôpital public avec l'établissement Emile Roux. Cherchez l'erreur !


Il faut dès maintenant engager sur notre ville la transformation du système de soins ambulatoire et impulser une démarche d’avenir pour l'offre de soins de proximité. Cela passe par la création d’un centre public de santé et non d’une maison de santé.

Contrairement à une maison de santé, un centre de santé apporte une réponse publique efficace tant sur l’accessibilité géographique qu’économique : pratique du tiers-payant, respect des tarifs conventionnels de la sécurité sociale, permanence de soins, parcours de soins plus rapide, aide médicale urgente, lutte contre l’exclusion sociale en relation avec les autres professionnels et les institutions compétentes ainsi qu’avec les associations intervenant dans ces domaines…

La maison de santé regroupe des médecins libéraux pratiquant les tarifs qu’ils veulent ce qui signifie a priori une rupture d’égalité dans l’accès aux soins quand ils s’adressent à leurs clients. Le centre de santé quant à lui, offre un mode d’exercice recherché par les jeunes professionnels de santé intéressés par le salariat et la pratique d’équipes coordonnées et s’adressent à des patients et non à des clients.

A Limeil-Brévannes, les murs existent avec le patrimoine de l'hôpital Emile Roux, premier employeur de la ville.

Quant au financement, l’Agence régionale de santé le prévoit dans ses statuts et il est possible de mettre en place un partenariat public public avec d’autres partenaires publics.

Alors rejoignez dès maintenant le comité de vigilance citoyen que nous mettons en place pour préserver l'hôpital, déployer son activité et lui rendre la place qu'il n'aurait jamais du quitter...

Entrée principale de l'hôpital Emile Roux à Limeil-Brévannes

Entrée principale de l'hôpital Emile Roux à Limeil-Brévannes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gerard 19/03/2014 17:04

Et qu'il n'auront jamais... Vous ne trouverez pas de Médecin à ces conditions la. Vous pouvez toujours exiger ça ne mange pas de pain comme on dit... Et l'APHP va nous filez des locaux ???! Première nouvelle! Je ne savais pas que vous disposiez de moyen de pression aussi important! Non mais arreter de vous foutre du monde, il ferme l'hotel dieu en plein Paris et a Limeil ils vont nous offrir un local... ils vont payer l'amenagement pendant que on y est ? On est pas en zone deficitaire l'ARS n'a donc aucune obligation à financer quoi que ce soit faut se renseigner un peu... Mme Pigrée c'etait quant vous étiez aux manettes que fallait s'inquiéter (plus de 10 ans quand même). La les elctions approche du coup...
La gauche meurt... par votre faute et surtout votre incompétence! Vous avez raison, battez vous pour un CENTRE qui n'arrivera jamais! Moi je préfère payé des impots pour que mes petits enfants est une MAISON de santé! La santé est trop importante pour que on joue avec, il faut des résultats, pas des combats!

nous 20/03/2014 00:20

maison de sante pour en plus des tarifs qu ils pratiquent leur payer les murs aux medecins liberaux ? vous voulez pas qu on leur cire les pompes en plus ? non centre de sante comme ca pas de fric a se faire sur le dos des patients et des contribuables ... SERVICE PUBLIC = Soins pour tous ... l argent existe et il doit etre utilise pour l interet general pas pour les interets prives

Audrey 17/03/2014 11:06

Centre de santé en toute logique le choix est simple. soins de qualité, tiers payant pratiqué sans avance de frais, proximité...... Le patient au cœur des préoccupations c est ce que mérite les Brévannais.